Inondations et glissements de terrain causent 14 morts au Népal; 6 de plus en Inde. Total : 58 victimes des pluies depuis mai.

Des crues et des glissements de terrain font au moins 14 morts au Népal
En Inde, les intempéries ont fait six victimes supplémentaires au cours des dernières 24 heures, portant à 58 le bilan humain des pluies diluviennes dans le pays depuis la mi-mai.

Au cours des dernières 24 heures, de fortes pluies en Inde ont causé la mort de six personnes supplémentaires, portant à 58 le nombre de victimes des inondations depuis la mi-mai.

Quatorze personnes sont décédées au Népal en raison d’inondations soudaines et de glissements de terrain provoqués par de fortes pluies, ont rapporté les autorités locales le dimanche 7 juillet. De plus, neuf personnes sont portées disparues. En juin, 14 autres personnes ont perdu la vie dans le pays en raison de violentes tempêtes ayant entraîné des glissements de terrain et des inondations.

Dans le nord-est de l’Inde, les inondations ont coûté la vie à six personnes au cours des dernières 24 heures dans l’État d’Assam, ont indiqué les autorités locales de gestion des catastrophes dimanche, portant à 58 le nombre de victimes des fortes pluies dans le pays depuis la mi-mai.

L’Inde et le Bangladesh également touchés

Au Bangladesh, pays à faible altitude en aval de l’Inde, plus de deux millions de personnes ont été touchées par les inondations, a rapporté l’agence nationale de gestion des catastrophes. La police a signalé au moins huit décès samedi.

Les pluies de mousson de juin à septembre causent chaque année des morts et des destructions dans toute l’Asie du Sud. Au cours des dernières années, le nombre d’inondations et de glissements de terrain mortels a augmenté. Les experts affirment que la construction de routes et le changement climatique, résultant des émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines, aggravent le problème.

Artículo para leer  La Trajectoire des Investisseurs d'OpenAI: Le Retour Stratégique pour Regagner Sam Altman

Depuis le XIXe siècle, la température moyenne de la Terre a augmenté de 1,1°C. Les scientifiques ont établi avec certitude que cette augmentation est due aux activités humaines, telles que la consommation d’énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). Ce réchauffement, sans précédent dans sa rapidité, menace l’avenir de nos sociétés et de la biodiversité. Cependant, il existe des solutions telles que les énergies renouvelables, la modération et la réduction de la consommation de viande. Découvrez nos réponses à vos questions sur la crise climatique.

Source de l’article : Francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *