Élections présidentielles aux États-Unis : Joe Biden répond aux préoccupations concernant sa santé en affirmant être le plus qualifié pour gagner.

Présidentielle aux Etats-Unis : "Personne n'est plus qualifié que moi" pour "gagner", répond Joe Biden face aux inquiétudes sur sa santé
Attendu au tournant, le président démocrate a défendu dans un entretien à ABC, vendredi, son acuité mentale et sa capacité à gouverner le pays pour un second mandat.

Lors d’une interview avec ABC vendredi, le président démocrate s’est défendu contre les critiques sur son acuité mentale et sa capacité à diriger le pays pour un deuxième mandat. Au milieu de la controverse, le président a réaffirmé son engagement envers le peuple américain et sa détermination à continuer de diriger la nation vers un avenir prospère. Malgré les doutes soulevés par ses opposants, le président a souligné son expérience et ses réalisations lors de son premier mandat, mettant en avant sa capacité à prendre des décisions difficiles en période de crise. De plus, le président a exprimé sa confiance en son équipe et en sa vision pour relever les défis actuels et futurs auxquels la nation est confrontée. En résumé, le président a démontré sa détermination à aller de l’avant et à remplir ses responsabilités en tant que leader de la nation.

Joe Biden défend sa candidature à la présidentielle américaine

Il a essayé de rassurer, sans forcément convaincre. « Personne n’est mieux qualifié que moi pour être président ou remporter cette élection », a affirmé Joe Biden, candidat démocrate à la présidence des États-Unis en novembre, vendredi 5 juillet, lors d’une interview très attendue sur la chaîne ABC. Interrogé de manière insistante sur son désastreux débat face à Donald Trump le 27 juin, le président actuel a répété à plusieurs reprises qu’il s’agissait simplement d’une « mauvaise nuit », attribuable à un rhume accompagné d’une grande fatigue.

Pendant 22 minutes, Joe Biden a obstinément et parfois laborieusement défendu sa candidature pour un deuxième mandat, alors que certains membres de son propre parti lui demandent de se retirer. Attaqué par son rival républicain sur ses capacités mentales, Joe Biden a estimé que exercer ses fonctions pendant trois ans et demi équivalait à « passer un examen cognitif chaque jour ». « Je ne fais pas seulement campagne, je dirige le monde », a déclaré le démocrate de 81 ans. Bien qu’il parlât de manière plus fluide que lors de son duel télévisé désastreux, il parlait encore avec une voix terne et avait des phrases incomplètes ou un peu décousues.

« Si le Seigneur tout-puissant descendait et disait ‘Joe, retire-toi de la course’, je me retirerais de la course, mais il ne le fera pas. »

Joe Biden, président des États-Unis

en une interview avec ABC

Joe Biden a déclaré ne pas « croire » aux sondages qui donnent l’avantage à Donald Trump au niveau national et dans les États clés, affirmant que, de son point de vue, il était « à égalité » avec son prédécesseur et rival. Lorsque le journaliste lui a dit qu’il n’avait jamais vu un président être réélu avec un taux d’approbation de 36 %, il a répondu : « Je ne crois pas que ce soit mon taux d’approbation ».

Source de l’article: Francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *